Les « risques » : des mythes à déboulonner

Claudia Carrier

Communication, adjointe de projets

| Jeu libreFree play

MYTHE #1

Le jeu libre, surtout s’il est à l’extérieur, expose davantage les enfants aux blessures.

Photo 1502086223501 7ea6ecd79368

REALITÉ

Il est rare que les enfants qui jouent dans les rues ou dans les parcs se blessent gravement. 

Dans les faits, ils sont plus susceptibles de subir des blessures en se trouvant à bord d’un véhicule qu’en jouant dans la rue. Des éraflures ? Qu’importe ! Tout le monde y survit et les oublie. L’expérimentation, la découverte et l’inventivité, elles, o rent un bagage essentiel pour la vie. Sans compter que l’enfant qui apprend à « se mettre en danger » sur les plans émotionnel et social construit sa personnalité, sa résilience et sa persévérance.

En apprendre plus sur les mythes du jeu libre.